Rechercher

EBG, à l'avant-garde de l'économie circulaire

Dans le cadre de sa démarche d’Ecologie Industrielle et Territoriale soutenue par l’ADEME et la Région SUD, l’Association d’Entreprises des Bois de Grasse (EBG) a initié un projet de récupération inédit entre deux entreprises du Parc d’Activités (AGECCO et ECOAT), et le COLLECTIF ESA, consistant à récupérer des écrans de sérigraphie et de la peinture biosourcée afin que cette matière, initialement non-valorisée, soit réutilisée dans le cadre d’ateliers pédagogiques auprès des jeunes du 06, pour être transformée en tableaux, cadre-photos ou encore en herbiers.


Après le succès d’une première expérimentation à l’automne 2021, où une centaine d’écrans de sérigraphie ont été récupérés par le Collectif ESA et convertis en tableaux (et autres supports de création), les structures partenaires ont décidé d’aller plus loin et d’étendre ce projet de récupération.


Le mercredi 29 juin 2022, dans les locaux de l’entreprise AGECCO installée sur le Parc d’Activités des Bois de Grasse, les représentants des structures suivantes se sont réunis pour signer une convention de partenariat :


  • L’Association EBG, représentée par Marc Philippe

  • AGECCO, fournisseur de produits promotionnels et membre de l’association EBG, représentée par M. Didier Pellegrin

  • ECOAT, fabricant de liants biosourcés pour l’industrie du revêtement, membre de l’association EBG, représentée par M. Olivier Moreillon

  • Le COLLECTIF ESA, spécialisé dans l’accueil collectif de mineurs, partenaire de l’association EBG, représentée par M. Benjamin Haupaix

L’objet de la convention de partenariat consiste à clarifier l’organisation et la logistique liée aux démarches de récupération, à déterminer les engagements de chaque partie et à envisager les modalités d’un déploiement plus global du projet.


A ce jour, en vertu de la convention, le potentiel de récupération par ESA est le suivant :

  • 200 écrans de sérigraphie potentiellement récupérés par mois

  • 5 L de peinture biosourcée potentiellement récupérés tous les 2 mois

Un gain environnemental avec des quantités significatives de matière réutilisée, mais également un gain économique pour les entreprises qui allègent leur facture en convertissent ces matériaux initialement non-valorisés en matière première.


Le Collectif ESA a par ailleurs rédigé un Appel à Participation à destination des structures d’accueil de mineurs du 06, afin que le projet soit étendu à tout le département des Alpes-Maritimes. En amont, du côté matériaux, les gisement pourront potentiellement être élargis aux écrans de sérigraphie utilisés par les acteurs du textile évoluant sur le territoire.


En dehors de l’application sur ces supports, notons que les échantillons de peinture bio-sourcée seront également utilisés pour la réalisation de fresques murales auprès d’un public adolescent.


Et bientôt, les premières expositions de ces œuvres up-cyclées, ou comment poser les bases d’une filière inédite de valorisation, à forte valeur écologique et pédagogique !



26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout